Portrait de Fabien Gaulué, FEDEEH

Fabien Gaulué FEDEEH innovation social handicap inclusion sociale

Votre organisation en quelques mots : La FEDEEH œuvre pour l’inclusion et la réussite des jeunes en situation de handicap.

Comment ? Par l’empowerment, en leur reconnaissant une qualité d'acteur privilégié pour la résolution des problématiques variées auxquelles eux-mêmes ou leur pairs sont confrontés (insertion professionnelle, séduction, nouvelles technologies et handicap visuel, mobilité international, carrière, plaidoyer, bien être, sport…) et par la pairémulation qui consiste à faire en sorte que de jeunes adultes, handicapés ou non, deviennent des modèles stimulants pour d’autres jeunes (tutorat, parrainage, entraide...).

La FEDEEH en chiffres ? 12 permanents qui fédèrent 650 jeunes en situation de handicap, 60 associations et fédérations étudiantes, plus de 25 établissements supérieurs, autant d'associations spécialisées et quelques entreprises, pour soutenir la réussite de plus de 2000 jeunes handicapés.

Vous disparaitrez le jour où… …à capacités, motivations et compétences égales, les jeunes en situation de handicap connaîtront le même parcours éducatif, de vie professionnelle et de vie en général que les personnes non handicapées.

Quel modèle économique ? Un mixte de prestation de service aux entreprises, de cotisations des adhérents, de subventions publiques et de mécénat de Fondation ou entreprises.

La réussite de votre organisation dont vous êtes le plus fier : d’avoir réussi à maintenir la dynamique de mouvement de départ par laquelle chaque action nouvelle est avant tout l'expression de nos membres, de leurs attentes, de leur énergie...

Quels obstacles surmontés : Le modèle économique est toujours un défi. Pour qu’un mouvement vive il faut des ressources salariées qui jouent un rôle de support. Nous avançons toujours simultanément sur le changement d’échelle et sur la diversification de nos ressources.

Quelle ambition pour l’avenir ? Un déploiement pleinement national de toutes nos actions !

Un échec à raconter ? La FEDEEH est née d’un échec, d’un premier projet associatif d’éducation à la citoyenneté dans lequel j’ai souhaité insuffler cette vision aujourd’hui portée par la FEDEEH. Cela n’a pas fonctionné. Le changement à un rythme soutenu (croissance, diversification, réorganisation), c’est compliqué !

L’organisation qui vous a le plus inspiré ? ATD Quart monde qui a importé la notion d’empowerment en France et dont les membres qui vivent l'exclusion ne sont pas perçus comme des bénéficiaires mais au contraire désignés comme des "militants quart monde", moteurs essentiels du changement.

Le sujet qui vous révolte ? Je ne sais pas pourquoi mais c’est la question des réfugiés politiques. Je ne supporte pas qu’on assimile ceux qui ont tout perdu à des parasites !

Ce qui vous fait rêver ? (sans une seconde d’hésitation) C’est très précis ! J’ai le rêve d’un haut lieu de l’engagement de la jeunesse où les jeunes pourraient mutualiser sur leurs aspirations et leurs expériences solidaires et repartiraient convaincus qu’ils peuvent changer les choses.

Rencontre avec Fabien Gaulué, Délégué Général de la FEDEEH, ‎Fédération Etudiante pour une Dynamique Etudes et Emploi avec un Handicap